Acteurs

Depuis plus de 20 ans, les acteurs se mobilisent autour du Plan Loire Grandeur Nature pour que le fleuve retrouve son équilibre. Le SDAGE Loire Bretagne puis les SAGE des Pays de la Loire déclinent les enjeux en objectifs à atteindre dans la région. L’Agence de l’Eau Loire Bretagne et la Région Pays de la Loire portent la gouvernance du Contrat pour la Loire et ses annexes. Ils en sont également les principaux financeurs. En effet, s’ils respectent certaines conditions d’éligibilité, les projets sont subventionnés à 80%.

Le GIP Loire Estuaire co-anime le CLA avec le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) de Pays de la Loire. Il est le référent sur le volet hydro-sédimentaire et le CEN sur les questions de biodiversité. C’est aussi le CEN qui se charge de l’animation administrative, technique et financière auprès des maîtres d’ouvrage sur les annexes fluviales.

Sur le cours principal de la Loire, en aval de Bouchemaine (partie navigable), la maitrise d’ouvrage est assurée par Voies Navigables de France. Sur les annexes fluviales, ce sont les collectivités, les syndicats ou les fédérations pour la pêche et la protection du milieu aquatique qui porte la maîtrise d’ouvrage.

Les 17 maîtres d’ouvrage engagés dans le CLA sont Voies Navigables de France, les Fédérations de Pêche du Maine-et-Loire et de Loire-Atlantique, ainsi que des collectivités territoriales : la Communauté d’Agglomération Saumur Loire Développement, Saint Mathurin sur Loire, La Daguenière, Les Ponts de Cé, Sainte Gemmes sur Loire, le Syndicat de la Vallée du Louet, Savennières, la Communauté de Communes Loire Layon, le SIVU Loire et Galerne, Ancenis, la Communauté de communes de Champtoceaux, Le Cellier, Saint Sébastien sur Loire, Nantes.

Ce contrat se déroule également avec l’aide des associations naturalistes présentes dans la région : le Groupe d’étude des invertébrés armoricains (GRETIA), la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), le Conservatoire botanique national de Brest (CBN), les Centres permanents d’initiatives pour l’environnement (CPIE), le Groupe mammalogique breton (GMB), les Fédérations de pêche et de protection des milieux aquatiques de Maine-et-Loire et de Loire-Atlantique, le Parc naturel régional Loire Anjou Touraine (PNR LAT)…


  Voies Navigable de France (Site internet) Voies navigables de France (VNF) est le maître d’ouvrage du programme de rééquilibrage du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et Nantes.
Établissement public administratif placé sous la tutelle du Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, il est en charge de l’entretien et de l’exploitation du réseau navigable, soit 6700 km de fleuves, de canaux et de rivières aménagées en France, plus de 3000 ouvrages d’art ainsi que des dépendances du domaine public fluvial. Il a également pour mission d’améliorer le service qu’il apporte aux usagers de la voie d’eau et de concilier les nécessités de la navigation fluviale avec les différents usages de l’eau et la préservation des milieux aquatiques.
La Direction territoriale Bassin de la Seine de VNF gère la Loire entre Nantes et Bouchemaine.

Agence de l’Eau Loire Bretagne (Site internetÉtablissement public de L’État auprès du ministère chargé de l’environnement, l’agence de l’eau s’engage depuis plus de 40 ans aux côtés des élus et des usagers de l’eau pour la qualité de l’eau et des milieux aquatiques. L’intervention financière de l’agence au titre de la restauration des milieux aquatiques s’inscrit dans une logique contractuelle. Le Contrat pour la Loire et ses annexes dans lequel l’agence apporte près de 45 % de financement (pour l’animation, les études, les programmes de travaux), illustre son engagement historique au sein du plan Loire et sa volonté de contribuer au rééquilibrage morphologique du lit mineur de la Loire et au bon fonctionnement écologique des milieux qui lui sont associés. La mise en œuvre du programme d’actions est en cohérence avec les objectifs prioritaires du Sdage 2016-2021. L’agence co préside avec la Région le comité de pilotage du contrat et apporte son expertise au sein du comité technique.

Région Pays de la Loire (Site internet) La région Pays de la Loire intervient en faveur de la biodiversité (faune, flore, milieux naturels) avec les acteurs locaux (associations, collectivités, experts). Elle préserve la ressource en eau et les milieux aquatiques par le soutien aux Schémas d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE), la mise en place de Contrats Régionaux de Bassins Versants. La Région co préside avec l’Agence de l’eau Loire Bretagne le comité de pilotage du contrat et apporte son expertise au sein du comité technique. Elle est également un financeur important du programme.

  État (Site internet) L’État est cosignataire du contrat pour la Loire et ses annexes. La restauration du lit de la Loire, qui contribuera à l’amélioration de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques, s’inscrit dans les enjeux prioritaires identifiés dans la stratégie régionale de l’État en Pays de la Loire relatifs à la reconquête du bon état des eaux. L’État copréside avec la Région Pays de la Loire et l’agence de l’eau la commission des acteurs de la Loire.
Il s’assure notamment de la bonne coordination des procédures réglementaires en apportant son expertise et en veillant à la transversalité des approches.

Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire (Site internet) Le CEN des Pays de la Loire met en œuvre diverses actions en faveur de la sauvegarde de milieux au moyen de la gestion d’un réseau de sites naturels, de l’animation du réseau des gestionnaires d’espaces naturels des Pays de la Loire, de mise en œuvre de programmes de conservation et d’accompagnement des porteurs de projets. Le Conservatoire assoit son intervention sur une expertise technique et naturaliste forte, mobilisée en interne, mais aussi auprès de ses partenaires. Il mène ses actions dans le cadre d’une approche concertée avec les acteurs du territoire.

GIP Loire Estuaire (Site internet) Le Groupement d’Intérêt Public Loire Estuaire a été créé en 2004. Il a été renouvelé en janvier 2015 pour la période 2015-2021. Son action s’inscrit dans l’objectif général de connaissance, de compréhension et de suivi long terme du fonctionnement environnemental de la Loire, de la Maine à la mer. Le GIP Loire Estuaire accompagne les projets et programmes de ses membres. Il doit éclairer les décideurs et la société civile sur le fonctionnement et les évolutions probables du système complexe que sont la Loire et son estuaire, dans une vision intégrée et holistique, intégrant les leviers d’action possible et leurs coûts.